Conflict beyond law and regulation. From the Gilets Jaunes uprising to the spontaneous strike wave in Italy at the early stage of the pandemic

Paper presented at the 40th International labour Process Conference in Padua (Italy) 22-24th of April 2022 In recent years, we have observed the resurgence of unregulated and disruptive conflict, with a lot of uncertainty regarding usefulness of social regulation. Our paper will investigate two major cases. The first is the well known Gilets Jaunes revolt in France. This revolt was ...
Lire La Suite…

No truce in sight. Labour in times of managerial hegemony

1 - Introduction In the 1950s, French sociology of work and labour relations distinguished itself from North-American social psychology by recognising the conflicting dimension of work and the emancipatory stakes this could contain. From the 1980s onwards, sociological analyses focused more on social interactions, and above all on the internalisation by employees of the logic of performance and management standards ...
Lire La Suite…

Le travail peut-il se disloquer?

Le Travail disloqué. Organisations liquides et pénibilités mentales de Guillaume Tiffon analyse les effets du management par projet sur le vécu du travail en observant une montée des pénibilités et des troubles de santé. L’auteur développe son analyse à partir d’une enquête réalisée dans le département de recherche et développement d’un grand groupe énergétique issu du secteur public. Le basculement ...
Lire La Suite…

Brisons les chaînes algorithmiques !

[article publié dans Travailler au Futur n° 6] Le travail se numérise de manière fulgurante. Depuis le début de la pandémie, cette numérisation s’est amplifiée au point où elle envahit désormais toutes les sphères de la vie sociale. Dans cet article, nous proposons d’analyser en profondeur les effets de cette numérisation. L’enjeu est de taille : soit nos sociétés glissent toujours ...
Lire La Suite…

Pandémie et santé mentale. Quelques réflexions à propos du « corona-blues »

La pandémie représente un évènement exceptionnel qui bouscule chacun dans son rapport au monde et à l’existence. Les mesures de confinement visant à endiguer les contaminations rajoutent une dimension coercitive aux sentiments d’effroi et de peur que la plupart des personnes ont éprouvé  au cours de l’année écoulée. Depuis l’automne 2020, les psychologues sonnent l’alerte à propos de la santé ...
Lire La Suite…

Crise des réfugiés, flux migratoires et régime de frontières

Ce texte est une version de travail en vue d’une publication prochaine d'un ouvrage collectif intitulé «Réfugiés Transmedia», coordonné par Brigitte Gauthier à paraître en septembre 2021 (L'Entretemps, Montpellier). Dans ce chapitre, j'opère un va-et-vient entre mes expériences militantes et une réflexion sur les cadres d’analyse et les concepts qui permettent de mieux saisir la « crise des réfugiés » ...
Lire La Suite…

[Travailler au Futur] « Non, l’automatisation n’est pas une arme de destruction massive de l’emploi »

Publié sur le site de Travailler Au Futur L’expérience de travail des livreurs-coursiers combine non seulement une flexibilité contrainte, mais aussi des résistances aux contrôle et à l’assujettissement, et ce y compris avec des conflits ouverts avec l’appli et les managers qui se trouvent dans la chambre de contrôle. Entretien avec Stephen Bouquin, directeur de la revue Les Mondes du ...
Lire La Suite…

Le capitalisme numérique est-il un techno-féodalisme?

Cédric Durand (2020), Techno-féodalisme. Critique de l’économie numérique, Paris, La Découverte, coll. « Zones », 251p. [Note de lecture publiée in Les Mondes du Travail, novembre n°24-25, pp. 224-228.] Dans un entretien accordé à Libération (19-20 septembre), Cédric Durand expose la raison d’être de sa critique du capitalisme numérique : « J’ai cherché à comprendre ce que le capitalisme fait du numérique ...
Lire La Suite…

Comment contester les technosciences ?

François Jarrige, Technocritiques. Du refus des machines à la contestation des technosciences, Paris, La Découverte, 2014, 420p. [Note de lecture publié in Les Mondes du Travail n°24-25, pp. 215-220] François Jarrige fait partie d’un courant d’historiens spécialisés dans la critique des techniques et de l’idéologie de progrès qui a commencé à faire école depuis une décennie environ. La notion de ...
Lire La Suite…

A quand des luttes virales ?

Le COVID-19 est un agent pathogène viral issu d'une zoonose récente qui a provoqué une pandémie toujours en cours. Comme c'est le cas pour toute épidémie, le COVID-19 est partie prenante des interactions sociales. Doté d'une puissance de contamination élevé, il a pu se propager au sein d'une population « naïve » peu ou non-immunisée. Sa mortalité est réduite et frappe de façon ...
Lire La Suite…

Une tempête parfaite. Covid-19 et crise du capitalisme

Une tempête parfaite est un film catastrophe sur la rencontre d’une tornade et un d’ouragan. À la pandémie du Corona s’ajoute désormais une crise financière et économique d’ampleur encore inconnue. Ce sont les ingrédients d’une « tempête parfaite » dont on ne peut savoir où elle nous mènera. La situation a brutalement changé et il faut en prendre toute la mesure. *** 1 ...
Lire La Suite…

La notion de « précarisation » tend à masquer la surexploitation

Stephen Bouquin, sociologue et professeur à l’université d’Evry, directeur de publication de la revue Les Mondes du Travail, répond aux questions sur la transformation du statut de l’emploi, la précarisation du travail et les perspectives de mobilisations dans ces secteurs. Marina Garrisi: On a l’impression que la précarité s’est généralisée en France ces dernières décennies, avec la multiplication de statuts d’emploi ...
Lire La Suite…

Comment les gens ordinaires font face au désastre

Rebecca Solnit, A Paradise Built in Hell. The extraordinary communities that arise from disaster, Pinguin Books, 2010, 368p. Immanuel Wallerstein disait de notre époque que « beaucoup imaginent plus aisément la fin du monde que la fin du système social capitaliste ». En effet, de nombreux films de sciences fiction se situent dans une temporalité post-apocalyptique où la lutte pour la vie ...
Lire La Suite…

La défense du travail vivant est un combat écologique en soi

Depuis 1996, le 28 avril de chaque année, le mouvement syndical mondial rend hommage aux victimes des accidents et des maladies du travail. C’est en 2003 que le Bureau International du Travail a entrepris d’observer une « journée mondiale pour la sécurité et la santé au travail »[1] en mettant l’accent sur la prévention des accidents du travail et des ...
Lire La Suite…

Towards Global Democracy: 21st Century Internationalism, Emancipatory Struggles and Self-Governance

Initially published on Komun Academy  We are now two decades into the 21st century. On a world scale, humanity is already facing the consequences of ecological disasters driven by climate change, massive air pollution and exhaustion of natural resources and shrinking biodiversity. Following some, this ecological crisis is the result of productivism, consumerism and anthropocentred relation towards nature. These affirmations ...
Lire La Suite…

Syndicalisme et travailleuses du « bas de l’échelle ».

Cristina Nizzoli, C’est du propre. Syndicalisme et travailleurs du « bas de l’échelle »  (Marseille et Bologne). Préface de Sophie Béroud, PUF, Paris, 2015, 200 pages,  Cristina Nizzoli publie avec ce livre les résultats d’une enquête approfondie qui s’est déroulée tant à Marseille qu’à Bologne et auprès de syndicalistes et de travailleuses/eurs du secteur de la propreté. Fondé sur un ...
Lire La Suite…